I like it!

mis au sec!

Dans la série des titres tout pourris de godzika, je crois que nous avons un vainqueur!

winner

Aujourd’hui je vais parler de live et de petits jeunes Brestois. En effet il y a quelques jours je suis allé voir un petit jeune qui monte de 50 balais 🙊

miossec

Miossec rode actuellement son prochain album dans de petites salles. Avec une formation réduite mais au combien efficace il est passé à la bobine (http://www.labobine.net/page-evenement/miossec). Petite salle fort sympathique accueillant environ 300 personnes l’endroit est vraiment adapté pour un concert intimiste!  Nous avons eu donc droit à beaucoup  (tous) de titres de l’opus à venir et qqs vieilleries bien senties et réorchestrées. Revenons quelques minutes aux zikos. Miossec était entouré d’une violoniste, un guitariste et d’un accordéoniste. Au début du concert je me suis dit “oula pas de basse ni de batterie, ça va être trankil”. Que nenni mon ami. Malgré ou plutôt grâce à cette formation, l’énergie était au rendez vous. De même que l’émotion que je partage avec vous sur le live ci dessous.

J’ai choisi ce titre en pensant à une collègue chanteuse (coucou Sabine!) Qui me disait “je n’arrive plus à écouter miossec. C’est trop déprimant!”. Avec ce “je t’aime papa” je ne suis pas sur de te donner tord.

Ceci étant si vous aimez les textes, les chansons racées et les bretons allez donc voir notre ami Christophe Miossec en live, vous ne serez pas déçu.

See you folks

ps: i am too lazy today to translate this whole post in english. English readers, if you want me to translate it for you, simply ask in comment…

Polly Jean is back

Hello everyone,

PJ Harvey – The Hope Six Demolition Project
New Album Released 15 April 2016

Mais ça fait un bout qu’il n’y a pas eu de mise à jour ici…
Que se passe-t-il?
Le site est fermé?
ou pire il est mort?
Et bien non, still alive and kickin, mais pas trop de temps en ce moment!

Après cette introduction, je voulais vous faire part d’une nouvelle qui a réjoui mon petit coeur : PJ Harvey sort un nouvel album.
Oui, Poly Jean Harvey, cette grande dame du rock qui est passé par de très bons albums (dry, stories from the city…) et d’autres plus inégaux (comme le denier Let england shake) sort (enfin) un nouvel opus : The Hope Six Demolition Project. Je ne sais pas ce que ça donnera dans l’intégralité. Mais le premier titre m’a bien plu! j’attends la suite, et espère que ça sera dans la même veine. Et vous qu’en pensez vous?

 

Its been a while since there was no update here…
What happens here?
The blog is closed?
or worst is it dead?
well, not at all, we’re still alive ‘n kickin, but have not so much time these times!

After this short intro, i wanted to make you an annoucement which makes so happy: PJ Harvey is gonna give us a new album.
Yes, Poly Jean Harvey, the one and only great Rock ‘n roll miss who’s been through great albums (dry, stories from the city…) and some others more irregular (as the last one Let englend shake) is outting (at last) a new opus : The Hope Six Demolition Project. I dont know what its gonna be in its wholeness. But the first trailer lets me hope the best! i’m waiting for the future, and is hoppin’ its gonna be in the same style. What about you? What do you think of that?

See you buddies!

frenchies ‘s not dead

ola compañeros,

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui je voulais partager avec vous deux vidéos d’artistes français.

Just this once won’t hurt, today i wanted to share with you two vidz of french artists.

Continue reading

take away

Salut les amis,

Aujourd’hui, après avoir assisté hier à un bon concert de notre ami Dominique A à la belle électrique, je suis tombé sur une vidéo de la blogothèque. Comme toujours avec la blogothèque, la vidéo est de très bonne facture avec un son impeccable. C’est bien différent de ce que j’ai vu hier, où Dominique A et ses musiciens étaient plutôt dans l’énergie rock et les décibels, mais ces 2 morceaux tout smooths dans l’ambiance feutré du musée d’Orsay, je n’ai pas résisté à vous les faire partager. Voici donc L’océan et Eleor, 2 titres issus de son dernier album éponyme.

Continue reading

temples

Ou la mais ça fait un moment qu’il ne se passe rien ici. Remedions à cela avec une découverte britannique : the temples.

C’est justement un ami vivant à Londres qui m’a fait découvrir ce groupe. Il m’a dit en me filant le cd “C’est les nouveaux beatles!”. Rien que ça me direz vous, après oasis et d’autres groupes plus éphémères,  il y a déjà eu pas mal de prétendants à ce titre en albion. Mais pour le coup, même si c’est un peu jeune pour présager de la suite et avoir une carrière comme la bande de John et Paul,  il y a quelque chose d’intéressant dans cette bonne pop.

Bon c’est sur ça fleure bon les sixties et seventies, c’est dans la veine d’un certain revival rock progressif, psychédélique. Mais y a quelque chose en plus. C’est bien produit,  les melodies sont travaillées,  et c’est changeant. Bref ça demande à etre suivi de près et pourquoi pas être vu live. Alors en attendant, vous pouvez déjà aller user vos esgourdes sur les clips à suivre, et pourquoi pas tenter le concert s’ils passent près de chez vous…

L’album en écoute totale :

Le clip de colour to life:

Une session accoustique avec une reprise des kinks:

Un live @ rock en Seine :

Reflector (noir)

Comme promis dans mon précédent post, je vais aujourd’hui vous parler du dernier arcade fire: Reflector.

Après une année 2013 plutot riche en sortie de grosses ecuries, daft punk, mgmt, eminem, … entre autres, le mois d’octobre voit la sortie du nouvel album d’une autre belle cylindrée The arcade fire. En effet, après le très réussi et récompensé the suburbs, on attendait impatiemment de voir à quoi ressemblerait le futur du groupe canadien.

Alors, tout d’abord,  une chose est sure à l’écoute de ce double album, les Montréalais n’ont rien perdu de leurs talents et songwritting! Ne serait-ce que sur le single Reflector sorti quelques semaines avant l’album, on retrouvait les bonnes choses du groupe, à savoir le chant de Win Butler et Régine Chassagne, les guitares melodiques et syncopées, les belles mélodies et une espèce de brume sombre et extatique qui m’enporte lorsque je les écoute. Par contre, les sonorités et le rythme ont bien évolués. Le couple leader a en effet décidé de se promener pas mal par la barbade et la Jamaïque. Et ce qui est sure c’est qu’ils en sont revenus avec l’envie de faire un opus avec du groove et des beats plus présents…

J’ai lu quelque part que l’ambition de cet album était de faire danser les gens pour les futurs concerts. A mon avis c’est réussi, à l’écoute de certains titres comme Reflector – Porno – its never over – we exist – Here comes the night time jai bien envie de faire “1 2 3 pause 1 2 3 pause”, soit onduler mon corps.

Pour conclure, le 4e album des canadiens est vraiment réussi, changeant et dansant. Tout ce qu’il nous faut en ce milieu d’automne un peu terne 🙂

Voici une video de 20 min contenant 3 titres et plusieurs cameos bien sympas pour vous faire un avis…