new post : ne pas avaler

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous 2 clips de cet immense groupe qu’est Radiohead. Les 2 sont assez proches en terme de manière de filmer. Il faut dire que dans les 2 cas c’est le réalisateur Paul Thomas Anderson (Magnolia, et surtout le très bon Punch drunk love) qui les a tourné. On retrouve donc Jonny, Thom & une CR78 (boite à rythme analogique des années 80) dans un style assez épuré, version “in the country”. Ces 2 titres sont tout simplement envoûtants. D’ailleurs les 2 morceaux sont issus du dernier opus de RadioheadA moon shaped pool – que je ne saurais trop vous conseiller. Pour chiller ou juste apprécier.

Promo japan

Today, i wanted to share with you 2 vidz of that huge band called Radiohead. The twos are quite near in their way of filming. Actually, in both case, it’s the director Paul Thomas Anderson (MAgnolia, and the very good Punch drunk love) who made tehm. We can find Jonny, Thom & a CR78 (an analog beatbox from the 80s) in quite refined style, version “in the country”. These 2 titles are captivating. By the way, the 2 titles come from the last Radiohead album – A moon shaped pool – that i strongly recommend to you. For chilling or just appreciate.

Advertisements
I like it!

mis au sec!

Dans la série des titres tout pourris de godzika, je crois que nous avons un vainqueur!

winner

Aujourd’hui je vais parler de live et de petits jeunes Brestois. En effet il y a quelques jours je suis allé voir un petit jeune qui monte de 50 balais 🙊

miossec

Miossec rode actuellement son prochain album dans de petites salles. Avec une formation réduite mais au combien efficace il est passé à la bobine (http://www.labobine.net/page-evenement/miossec). Petite salle fort sympathique accueillant environ 300 personnes l’endroit est vraiment adapté pour un concert intimiste!  Nous avons eu donc droit à beaucoup  (tous) de titres de l’opus à venir et qqs vieilleries bien senties et réorchestrées. Revenons quelques minutes aux zikos. Miossec était entouré d’une violoniste, un guitariste et d’un accordéoniste. Au début du concert je me suis dit “oula pas de basse ni de batterie, ça va être trankil”. Que nenni mon ami. Malgré ou plutôt grâce à cette formation, l’énergie était au rendez vous. De même que l’émotion que je partage avec vous sur le live ci dessous.

J’ai choisi ce titre en pensant à une collègue chanteuse (coucou Sabine!) Qui me disait “je n’arrive plus à écouter miossec. C’est trop déprimant!”. Avec ce “je t’aime papa” je ne suis pas sur de te donner tord.

Ceci étant si vous aimez les textes, les chansons racées et les bretons allez donc voir notre ami Christophe Miossec en live, vous ne serez pas déçu.

See you folks

ps: i am too lazy today to translate this whole post in english. English readers, if you want me to translate it for you, simply ask in comment…

coeur de verre, coeur d’or

hello folks,

Ce soir, je suis tombé sur une nouvelle vidéo de la blogothèque (définitivement, j’aime vraiment ce qu’ils font eux!) qui relate le festival Heart of Glass Heart of Gold 2014 qui a eu lieu en Ardèche (pas loin de chez moi!!!!). Continue reading

une petite playlist!

Allez ça faisait longtemps que je n’ai pas partagé de playlist sur godzika. Donc voila une playlist toute fraîche à base de rock, musique africaine, pop, electro, … bref un peu de tout! J’espère que ça vous plaira. En passant, c’est la première fois que je partage une playlist google music, je ne sais pas si ça fonctionne pour les non détenteurs de compte music.google.com? Dites moi dans les coms si ça fonctionne chez vous! Merci les amis 🙂

Continue reading

Uptown fonky fonk

Ce soir je suis d’humeur funky, faut en profiter ^^

image

Alors voilà une performance de Mark Ronson et Bruno Mars chez ellen degeneres (aux states pour ceux qui ne suivent pas!)

Ca manque de zicos mais ça groove et si tous les futurs hits des radios pouvaient faire du funk de la même veine, peut être que je pourrais réécouter Nrj. Non je déconne faut pas pousser quand même 😉

temples

Ou la mais ça fait un moment qu’il ne se passe rien ici. Remedions à cela avec une découverte britannique : the temples.

C’est justement un ami vivant à Londres qui m’a fait découvrir ce groupe. Il m’a dit en me filant le cd “C’est les nouveaux beatles!”. Rien que ça me direz vous, après oasis et d’autres groupes plus éphémères,  il y a déjà eu pas mal de prétendants à ce titre en albion. Mais pour le coup, même si c’est un peu jeune pour présager de la suite et avoir une carrière comme la bande de John et Paul,  il y a quelque chose d’intéressant dans cette bonne pop.

Bon c’est sur ça fleure bon les sixties et seventies, c’est dans la veine d’un certain revival rock progressif, psychédélique. Mais y a quelque chose en plus. C’est bien produit,  les melodies sont travaillées,  et c’est changeant. Bref ça demande à etre suivi de près et pourquoi pas être vu live. Alors en attendant, vous pouvez déjà aller user vos esgourdes sur les clips à suivre, et pourquoi pas tenter le concert s’ils passent près de chez vous…

L’album en écoute totale :

Le clip de colour to life:

Une session accoustique avec une reprise des kinks:

Un live @ rock en Seine :

Reflector (noir)

Comme promis dans mon précédent post, je vais aujourd’hui vous parler du dernier arcade fire: Reflector.

Après une année 2013 plutot riche en sortie de grosses ecuries, daft punk, mgmt, eminem, … entre autres, le mois d’octobre voit la sortie du nouvel album d’une autre belle cylindrée The arcade fire. En effet, après le très réussi et récompensé the suburbs, on attendait impatiemment de voir à quoi ressemblerait le futur du groupe canadien.

Alors, tout d’abord,  une chose est sure à l’écoute de ce double album, les Montréalais n’ont rien perdu de leurs talents et songwritting! Ne serait-ce que sur le single Reflector sorti quelques semaines avant l’album, on retrouvait les bonnes choses du groupe, à savoir le chant de Win Butler et Régine Chassagne, les guitares melodiques et syncopées, les belles mélodies et une espèce de brume sombre et extatique qui m’enporte lorsque je les écoute. Par contre, les sonorités et le rythme ont bien évolués. Le couple leader a en effet décidé de se promener pas mal par la barbade et la Jamaïque. Et ce qui est sure c’est qu’ils en sont revenus avec l’envie de faire un opus avec du groove et des beats plus présents…

J’ai lu quelque part que l’ambition de cet album était de faire danser les gens pour les futurs concerts. A mon avis c’est réussi, à l’écoute de certains titres comme Reflector – Porno – its never over – we exist – Here comes the night time jai bien envie de faire “1 2 3 pause 1 2 3 pause”, soit onduler mon corps.

Pour conclure, le 4e album des canadiens est vraiment réussi, changeant et dansant. Tout ce qu’il nous faut en ce milieu d’automne un peu terne 🙂

Voici une video de 20 min contenant 3 titres et plusieurs cameos bien sympas pour vous faire un avis…