Yes, she can!

“Yes, we can” c’était le slogan de campagne de Barack Obama avant sa victoire à la présidentielle. Ca c’était avant. Dans le monde d’aujourd’hui, on se contente de la médiocrité d’un Trump qui décide que le réchauffement climatique, on s’en fout… Aujourd’hui, il y a une très bonne nouvelle cependant. L’une de nos plus grandes fiertés nationales, la chanteuse Camille sort un nouvel opus “Ouï“. Ce disque aurait pu s’appeler “Non” tant Camille avait besoin de se révolter contre un monde qu’elle ne comprend plus. Elle n’est pas la seule!

“Yes, we can”, that was the headline of Barack Obama’s campain to be president. That was before. Now, Trump is on the white house with all his mediocrity, and simply decide that that climate change is not important… But today, there is such a good news nevertheless. One of our national celebrity, the singer “Camille” is back with a new album. That disk could have been called “No” as Camille needed to revolt agaisnt this world she does not understand anymore.  She’s not alone!

Ce disque est salué par une grande partie de la presse musicale. Comme toujours dans ce cas là, j’étais sceptique (comme une fosse diront certains!). Mais je viens de l’écouter. Et là alors là… j’ai été étonné. J’ai beaucoup aimé et écouté l’album le fil. Je le trouvais vraiment original et tout simplement très bon. Depuis, j’ai écouté d’une oreille distraite les autres albums de Camille. Non pas qu’ils ne furent pas bons. Non. Mais je les trouvais un peu surfait, un peu surjoué. Le personnage créé par l’artiste est intéressant, mais je trouvais que dans l’écriture et sur les concepts, c’était too much par moment. Mais ça n’engage que moi évidemment.

So, this album has critcally acclaimed by the medias. As always in thos cases, i am sceptical. But i’ve just listened to it, it’s really good and original. So far, i’ve been half listening the lasts LPs from Camille. Not that they were not good, but i found them a little too much. The character conceived by the singer was a little bit too much for me. But it’s my own opinion.

Sur “Ouï“, Camille revient à l’essentiel. Le chant et de belles mélodies. C’est assez aérien, mais aussi tellurique par moment. Il y a une atmosphère particulière, peut-être lié au lieu d’enregistrement de l’album (elle a été en résidence dans un monastère pour composer et écrire l’album!). Ceci étant Oui est un grand disque. Comme il n’y en a pas légion dans notre beau pays, ça vaut le coup d’en faire une critique, non? Les chansons alternent français et anglais pour ne pas avoir à choisir entre ces 2 langues. de toute façon les textes qu’ils soient ou non dans votre langue s’écoutent aussi par la diction et le “flow” particulier de Camille.

On “Ouï“, Camille is back to basics. Singing and wrinting good melodies. The whole songs are a litlle atmospheric as well as telluric sometimes. It’s certainly in relation with the place the LP was created (Camille was in a monastery during all the conception of the songs!). So Ouï is a major Album. There is not so much great new Lps that come out in our Country, it’s worth to talk about it, isn’t it? The songs are half fench, half english. Anyway, no matter what the language,the songs can be listened only to feel them.

Pour finir, j’ai vu que Camille était en tournée. Je vous mets les dates en lien. A mon avis ça vaut le coup live!

As a conclusion, Camille is on tour right now. The links are available on her website below. I’m sure its a good show live.

http://www.camilleofficiel.fr/

Voici le clip de fontaine de lait pour vous faire une idée!

Bon WE!

new post : ne pas avaler

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous 2 clips de cet immense groupe qu’est Radiohead. Les 2 sont assez proches en terme de manière de filmer. Il faut dire que dans les 2 cas c’est le réalisateur Paul Thomas Anderson (Magnolia, et surtout le très bon Punch drunk love) qui les a tourné. On retrouve donc Jonny, Thom & une CR78 (boite à rythme analogique des années 80) dans un style assez épuré, version “in the country”. Ces 2 titres sont tout simplement envoûtants. D’ailleurs les 2 morceaux sont issus du dernier opus de RadioheadA moon shaped pool – que je ne saurais trop vous conseiller. Pour chiller ou juste apprécier.

Promo japan

Today, i wanted to share with you 2 vidz of that huge band called Radiohead. The twos are quite near in their way of filming. Actually, in both case, it’s the director Paul Thomas Anderson (MAgnolia, and the very good Punch drunk love) who made tehm. We can find Jonny, Thom & a CR78 (an analog beatbox from the 80s) in quite refined style, version “in the country”. These 2 titles are captivating. By the way, the 2 titles come from the last Radiohead album – A moon shaped pool – that i strongly recommend to you. For chilling or just appreciate.

Je sens que je me taille…

ce soir on ne fait pas dans la rigolade. J’écoute beaucoup ce titre. D’ailleurs après plusieurs écoutes j’aime de plus en plus le dernier album de Miossec. Mammifères est vraiment un bon opus. je dirais qu’il est presque aussi bien que Brest. alors pour vous filer le moral écoutez moi ces écailles , même si j’en connais qui trouve ça un peu vide (coucou Sam) je trouve l’orchestration vraiment chouette!

Enjoy folks

Ps: sorry english readers but i am too lazy to translate these times.

frenchies ‘s not dead

ola compañeros,

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui je voulais partager avec vous deux vidéos d’artistes français.

Just this once won’t hurt, today i wanted to share with you two vidz of french artists.

Continue reading

Mosaert in seattle

Hello folks,

Un petit clip rapide ce soir pour le weekend et parce que ça fait longtemps que je n’ai rien mis ici. Alors je mets la performance de Stromae à Seattle. Elle vaut son pesant de cahouettes… je ne sais pas ce qui est monté de ce qu’il ne l’ait pas,  mais en tout cas c’est bien fait! Stromae qui est une grosse star chez nous est forcément inconnu aux states. Je ne suis pas toujours client de sa musique, mais ses textes sont bons et la mise en scène du personnage vaut le détour. Bref mattez moi ça si vos ne l’avez pas encore vu et lâchez vos commentaires 😊

Continue reading

take away

Salut les amis,

Aujourd’hui, après avoir assisté hier à un bon concert de notre ami Dominique A à la belle électrique, je suis tombé sur une vidéo de la blogothèque. Comme toujours avec la blogothèque, la vidéo est de très bonne facture avec un son impeccable. C’est bien différent de ce que j’ai vu hier, où Dominique A et ses musiciens étaient plutôt dans l’énergie rock et les décibels, mais ces 2 morceaux tout smooths dans l’ambiance feutré du musée d’Orsay, je n’ai pas résisté à vous les faire partager. Voici donc L’océan et Eleor, 2 titres issus de son dernier album éponyme.

Continue reading

Reflector (noir)

Comme promis dans mon précédent post, je vais aujourd’hui vous parler du dernier arcade fire: Reflector.

Après une année 2013 plutot riche en sortie de grosses ecuries, daft punk, mgmt, eminem, … entre autres, le mois d’octobre voit la sortie du nouvel album d’une autre belle cylindrée The arcade fire. En effet, après le très réussi et récompensé the suburbs, on attendait impatiemment de voir à quoi ressemblerait le futur du groupe canadien.

Alors, tout d’abord,  une chose est sure à l’écoute de ce double album, les Montréalais n’ont rien perdu de leurs talents et songwritting! Ne serait-ce que sur le single Reflector sorti quelques semaines avant l’album, on retrouvait les bonnes choses du groupe, à savoir le chant de Win Butler et Régine Chassagne, les guitares melodiques et syncopées, les belles mélodies et une espèce de brume sombre et extatique qui m’enporte lorsque je les écoute. Par contre, les sonorités et le rythme ont bien évolués. Le couple leader a en effet décidé de se promener pas mal par la barbade et la Jamaïque. Et ce qui est sure c’est qu’ils en sont revenus avec l’envie de faire un opus avec du groove et des beats plus présents…

J’ai lu quelque part que l’ambition de cet album était de faire danser les gens pour les futurs concerts. A mon avis c’est réussi, à l’écoute de certains titres comme Reflector – Porno – its never over – we exist – Here comes the night time jai bien envie de faire “1 2 3 pause 1 2 3 pause”, soit onduler mon corps.

Pour conclure, le 4e album des canadiens est vraiment réussi, changeant et dansant. Tout ce qu’il nous faut en ce milieu d’automne un peu terne 🙂

Voici une video de 20 min contenant 3 titres et plusieurs cameos bien sympas pour vous faire un avis…